fbpx
par Aglaé Dancette
janvier 19, 2019

Les 5 erreurs à éviter dans le retail

Ces dernières années ont été plus que mouvementées dans le secteur du retail. Nouveaux modes de consommations, nouvelles cibles qui consomment bien différemment que ses prédécesseurs, ouverture de nouveaux marchés – de nombreux paramètres qui remettent en question l’univers du retail.
À savoir que nombreuses sont les petites boîtes qui ne tiennent pas plus de deux ans sur le marché. En tant qu’acteur du retail, il y a plusieurs erreurs qu’il est conseillé d’éviter si vous souhaitez rester dans le game. Voici la liste des cinq erreurs les plus fréquentes et les plus dévastatrices.

 

Ne pas planifier objectivement

Être motivé et optimiste à propos de son projet est loin d’être suffisant pour qu’il se transforme effectivement en un succès ! Vous l’avez très certainement déjà entendu, mais au plus vous serez préparé, au plus vous aurez de chance que ça se passe aussi bien qu’espéré : le concept, le business plan, les estimations financières, le budget, la cible, l’emplacement, le produit. Rien ne peut couler un magasin plus rapidement qu’avoir sous-estimé les financements par exemple. Donc n’ayez pas peur de prendre le temps de considérer tous ces éléments en amont du lancement de votre magasin.

 

Se concentrer sur le produit et non pas sur le marché

Parfois, on croît tellement en notre produit que l’on refuse de voir que le marché le rejette parce qu’il n’est plus adapté. C’est important de se rappeler que vous créez une entreprise pour réaliser un profit, et non pas seulement pour essayer de vendre un gadget. Il n’est pas toujours indispensable d’abandonner les produits qui ne fonctionnent pas, mais vous devez vous préparer à les mettre à jour régulièrement pour qu’ils répondent aux besoins de votre cœur de cible. Rester souple de ce point de vue est la meilleure attitude à adopter pour faire durer votre projet.

The Apartment by The Line, New York
The Apartment by The Line, New York
The Apartment by The Line, New York
Credit: Amanda Shadforth / Oraclefox

Ne pas s’adapter au marché

Ce point essentiel est lié au précédent, mais il concerne davantage la méthode de vente. Internet a transformé de manière radicale et très rapide le marché et donc on ne peut plus vendre les mêmes produits de la même façon qu’il y a dix ans.
A cette époque, on louait encore des films dans des videoclubs alors que nous les téléchargeons directement sur nos ordinateurs aujourd’hui. Les habitudes de shopping ont changé. C’est pour cela que pour rester sur le marché, il est indispensable de proposer aux clients des produits et services plus spécialisés et personnalisés, ainsi que des lieux agréables pour réaliser leurs achats.
En bref, ne vous conformez pas, essayez de vous différencier des autres !

 

Sous-estimer ce que le retail implique

Se lancer dans le retail n’est pas un processus simple : les exigences pour qu’une entreprise fonctionne correctement et soit un succès sont nombreuses et demandent du temps.

Ne vous méprenez pas, vous ne pourrez pas ouvrir un magasin en imaginant que vous vous en occuperez uniquement sur votre temps libre…
Il est indispensable de prendre conscience du cycle infernal d’acheter, marketer, exposer puis vendre, qui sera très fatigant à certains moments. Vous devez aussi imaginer de longues journées à vendre dans la boutique, puis des nuits courtes à gérer la comptabilité et les factures.
Mieux vaut comprendre dès le début l’engagement que cela représente, surtout au début de l’aventure.
Négliger le service client, il s’agit probablement de la cause la plus fréquente des échecs dans le retail. Gardez à l’esprit que les clients ne sont pas là pour servir à votre convenance, c’est l’inverse.
Vous prendrez des risques si votre magasin ne se situe pas dans un endroit accessible et agréable pour les clients, ou si vos horaires d’ouverture ne correspondent pas au mode de vie de votre cœur de cible.
Cela va sans dire, mais il est crucial de s’occuper de chaque client avec respect et courtoisie tout au long de son expérience de shopping, donc assurez-vous que vos employés sont bien briefés à ce niveau-là !